Publications

République Centrafricaine - Evaluation Rapide de la Sécurité Alimentaire, February 2013


  • Depuis décembre 2012, on assiste au blocage des échanges commerciaux entre zone sous contrôle des Forces Armées Centrafricaines (FACA) et zone sous contrôle de la coalition Séléka, habituellement productrice de surplus vivriers;
  • D’importants dégâts sur les stocks agricoles, les semences, et le bétail ont eu lieu en zone Séléka;
  • La hausse des prix alimentaires et la chute des revenus ont sévèrement réduit le pouvoir d’achat dans les zones affectées;
  • Les ménages les plus vulnérables dépendent de sources alimentaires précaires, tels que l’achat ou la cueillette, alors que la consommation alimentaire s’appauvrit.
  • Compte tenu de l’insécurité qui limite l’accès des ménages à leurs champs, et des effets des pillages sur leur capacité de production, les perspectives pour la campagne agricole de 2013 sont incertaines en zone Séléka.
  • La situation alimentaire déjà précaire sera en dégradation jusqu’aux prochaines récoltes au 3e trimestre. Les déficits alimentaires seront les plus importants lors de la soudure, de mai à septembre 2013. La zone 8 (nord coton manioc et sorgho) - qui comprend le nord de la Nana Grebizi et l’est de l’Ouham – fait face à une situation alimentaire particulièrement fragile.