Publications
Emergency Assessments, Food Security Analysis
13 January 2014

The upsurge in violence in December has caused massive displacement in the Central African Republic. More than 700,000 new cases of displacement have taken place since September 2014 (including over 500,000 in Bangui), while abuses against the civilian population are pervasive. The economy is reeling, undermining people’s livelihoods. Health and education service provision has collapsed due to looting, and lack of supplies and staff.

Some 2.6m people currently require humanitarian assistance. Priority needs include health, food, protection, and WASH. Immediate survival assistance is urgently required in IDP sites in Bangui. Women’s priority needs are protection, and food.

While a surge in response capacity has taken place since the declaration of the Level 3 emergency in early December, humanitarian access remains extremely challenging due to insecurity. Many communities, especially in rural areas, have not received any external assistance since early December.

Due to the dynamic nature of the crisis, agencies should shift to monitoring systems that would allow them to respond to needs as they change. In-depth sectorial assessments are required especially for shelter, nutrition and food security.

 

Emergency Assessments, Food Security Analysis
13 December 2013

• On estime à environ 30 % la population en insécurité alimentaire modérée ou sévère, soit approximativement 1.1 million de personnes (hors Bangui) et à 0 % la population en insécurité alimentaire légère.Parmi les ménages enquêtés, aucun n’est classé en sécurité alimentaire et ne parvient à assurer une consommation minimale sans recours à des stratégies d’adaptation ou à allouer une partie importante des dépenses à l’alimentation. Les ménages en insécurité alimentaire sévère et modérée les plus nombreux se trouvent dans l’Ouham (présence du plus grand nombre de déplacés), l’Ouham-Pendé, l’Ouaka, la Nana-Manbéré et l’Ombella M’Poko.

• Approximativement 50 % des personnes déplacées enquêtées sont en insécurité alimentaire modérée ou sévère. C’est également le groupe de personnes qui connaît le plus fort taux d’insécurité alimentaire sévère avec 15 % de ménages.

• Les ménages en insécurité alimentaire ont un faible accès à la terre ou/et ne pratiquent pas ou peu l’élevage. Ils dépendent du marché pour leur accès à la nourriture et dépensent une part importante de leur budget à cet effet. Quasiment tous les ménages appliquent des stratégies de survie de stress ou de crise. Près de 30 % d’entre eux ont recours à des stratégies de survie de crise ou d’urgence, telles que la vente de leurs actifs productifs, stratégies dommageables et quelquefois irréversibles lorsqu’il s’agit de se défaire des terres.

Emergency Assessments, Food Security Analysis
31 October 2013

In September 2013, a food security assessment was conducted in Central African Republic (CAR) in partnership with ACF, FAO, OCHA, UNICEF, and ICASSES to assess the effects of insecurity on household food security. The assessment confirmed concerns raised by rapid assessments conducted earlier in 2013.

Key Results:

  • Approximately 1.1 million people outside of Bangui are estimated to be severely or moderately food-insecure
  • Due to persistent insecurity, households have relied on stress or crisis coping mechanisms, putting their livelihoods at risk
  • The food security situation is expected to deteriorate in the coming months if violence continues
Emergency Assessments, Food Security Analysis
30 June 2013
  • L’insécurité latente et volatile qui règne sur tout le pays est la principale cause d’insécurité ali-mentaire
  • Risque de mauvaise récoltes dans plusieurs zones si l’assistance d’urgence n’est pas délivrée à temps
  • Perte de réserves alimentaires, hausse des prix, baisse des revenus et de la disponibilité sur les marches réduisent fortement l’accès des Centrafricains à la nourriture
  • Une combinaison de mauvaise consommation alimentaire et de manque d’accès aux services de santé engendre un risque élevé de crise nutritionnelle dans les prochains mois
Emergency Assessments, Food Security Analysis
21 February 2013
  • Depuis décembre 2012, on assiste au blocage des échanges commerciaux entre zone sous contrôle des Forces Armées Centrafricaines (FACA) et zone sous contrôle de la coalition Séléka, habituellement productrice de surplus vivriers;
  • D’importants dégâts sur les stocks agricoles, les semences, et le bétail ont eu lieu en zone Séléka;
  • La hausse des prix alimentaires et la chute des revenus ont sévèrement réduit le pouvoir d’achat dans les zones affectées;
  • Les ménages les plus vulnérables dépendent de sources alimentaires précaires, tels que l’achat ou la cueillette, alors que la consommation alimentaire s’appauvrit.
  • Compte tenu de l’insécurité qui limite l’accès des ménages à leurs champs, et des effets des pillages sur leur capacité de production, les perspectives pour la campagne agricole de 2013 sont incertaines en zone Séléka.
  • La situation alimentaire déjà précaire sera en dégradation jusqu’aux prochaines récoltes au 3e trimestre. Les déficits alimentaires seront les plus importants lors de la soudure, de mai à septembre 2013. La zone 8 (nord coton manioc et sorgho) - qui comprend le nord de la Nana Grebizi et l’est de l’Ouham – fait face à une situation alimentaire particulièrement fragile.
Emergency Assessments, Food Security Analysis
30 September 2011

Cette évaluation se base sur une collecte de données auprès de 820 ménages de réfugiés, de personnes déplacées internes et de populations résidentes répartis dans 52 villages. Une analyse complète des rapports sur la situation de ces populations vient compléter le travail de terrain. Les villages visités se situent dans la partie Nord-Ouest (Ouham, Ouham-Pende), Centre-Nord (Nana-Gribizi), Sud-Est (Mbomou et Haut -Mbomou), Sud-Ouest (Lobaye) et Centre-Sud (Ouaka).

Emergency Assessments, Food Security Analysis
31 October 2007

WFP and UNICEF conducted an emergency food security assessment in September and October 2007 to update the information available on food security and nutrition in the country and inform a new and targeted Protracted Relief and Recovery Operation (PRRO). The assessment covers food security and nutrition of rural vulnerable households as well as people living with HIV in the northern regions of the Central African Republic.

Emergency Assessments, Food Security Analysis
28 February 2007

This assessment collected and analyzed primary and secondary information relating to the overall humanitarian situation and the food situation in particular populations affected by the humanitarian crisis in the Northwest and North of CAR.