Skip to main content

L'impact du COVID-19 sur la sécurité alimentaire des membres des Groupements de Développement Agricole en Tunisie

https://docs.wfp.org/api/documents/WFP-0000135017/download/
TUNIS - Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) et le Centre de la femme arabe pour la formation et la recherche (CAWTAR) ont conduit une étude pour déterminer comment ajuster au mieux les politiques nationales pour l'autonomisation économique et sociale des femmes et des filles rurales, notamment en période de crise comme la pandémie COVID-19.
L'échantillonnage est basé sur le rapport "Carte de la pauvreté en Tunisie" publié par l'Institut national de la statistique en septembre 2020. L'échantillonnage a été affiné pour cibler les zones où le niveau de pauvreté est le plus élevé. Ainsi, 50 participants femmes et filles - membres des Groupes de Développement Agricole (GDA)- ont été sélectionnés, leur répartition sur le territoire tunisien reflète le tissu social et économique du pays.
Cette étude s'inscrit dans le cadre du partenariat signé entre le PAM et le Ministère de la Femme, de la Famille et des Seniors, ainsi que celui signé entre le PAM et l'Observatoire National de l'Agriculture au Ministère de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche Maritime.
Grâce à une collaboration, CAWTAR et le Ministère de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche Maritime ont pu identifier 250 GDA à travers la Tunisie.
La collecte des données s’est faite de manière numérique, ce qui minimise les erreurs et centralise les résultats. Le PAM est responsable de l'analyse et de la production des résultats liés à l'axe " sécurité alimentaire et stratégie nutritionnelle ". CAWTAR est responsable de l'analyse et de la production des résultats liés aux axes " résilience et chaîne de valeur " et " protection et couverture sociales ", tout en les croisant avec les données sur l'accès des répondants aux technologies et aux facilités financières.