Publications

Tchad - Etude des Marchés en lien avec la Sécurité Alimentaire, Mars 2017


La production céréalière de la campagne agricole 2016/2017 estimée à 2.873.660 tonnes est en hausse de 17,0% par rapport à celle de l’année dernière et de 13,6% par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Toutefois, les régions de la Tandjilé, de Mayo Kébbi Est et de Wadi-Fira ont des déficits céréaliers importants (baisses de -12% à -3% par rapport à l’année passée).
La situation pastorale est globalement satisfaisante avec une production fourragère équivalente à la moyenne des cinq dernières années. Toutefois, des baisses importantes de la production fourragère ont été observées dans les régions de Wadi Fira, Kanem et Bahr El Ghazal.
A la fin de l’année 2016, les prix des céréales sèches sont en baisse par rapport à ceux de l’année précédente et à la moyenne des cinq dernières années. Aussi, les prix de bétail sont en forte baisse sur la plupart des marchés des zones pastorale et agropastorale entraînant une détérioration des termes de l’échange (bétail/céréales) en défaveur des pasteurs et agropasteurs. Cette baisse est due à la réduction considérable de l’exportation du bétail vers le Nigeria, principal pays d’exportation, suite à l’insécurité causée par la secte Boko Haram.
L’analyse de la situation alimentaire et nutritionnelle sur la base du Cadre Harmonisé (session de novembre 2006) a fait ressortir, pour l’ensemble du pays, une situation alimentaire courante globalement bonne mais avec quelques poches de difficultés qui subsistent (455 952 personnes sont en phase crise et urgence). Cette situation est constamment suivie par le Gouvernement et ses partenaires qui ont pris des dispositions à l’égard des personnes vulnérables à travers un plan national de réponse.

Related links